$10 million for social sciences and humanities research at McGill

From Rachmaninov to K-pop, a linked, inclusive, metadata search engine for music content sounds good to scholars and musicians

La version française suit.

All databases and search engines, from the ubiquitous Google to library catalogue systems, rely on textual content to help people find the information they are looking for. As a result, it is possible to conduct sophisticated online text searches, allowing scholars to explore new, important research questions in an instant. While ever more music is available to listen on the Internet, for researchers and musicians, it remains almost impossible to perform large-scale searches of music content and metadata. There are currently hundreds of specialized online music databases containing this content, but they use different organizing systems. Searching across them is therefore a huge challenge, severely limiting their use in research.

Ichiro Fujinaga

These are problems McGill Professor Ichiro Fujinaga (Schulich School of Music) hopes to solve, supported by a $2.5 million SSHRC Partnership Grant for the project, LinkedMusic: Interlinking Music Resources for Enhanced Access.

Fujinaga will work in collaboration with an international music library consortium and non-profit organizations hosting large music databases to create a linked metadata search engine called SESEMMI, where many different musical resources can be searched simultaneously and linked back to the individual databases. The project will also create an online Virtual Instruments Museum (VIM), which will crowd-source names and pictures for instruments through history and in different languages.

The announcement was made today by the Honourable François-Philippe Champagne, Minister of Innovation, Science and Industry as part of a major funding injection through the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada’s (SSHRC) 2021 Partnership Grants, Partnership Development Grants, Insight Grants and Aid to Scholarly Journals Grants. McGill also received two Partnership Development Grants for a total of $399,636, 37 Insight Grants for a total of $6.9 million, and five Aid to Scholarly Journal Grants for a total $384,321.

Cumulatively, SSHRC will invest $10.1 million in funding for humanities and social sciences research at McGill. The funding from the Partnership Development Grants, Insight Grants and Aid to Scholarly Journals Grants will bolster interdisciplinary research—from studies on the determinants of racial imbalances in media coverage, to ensuring equity in machine learning.

“New digital technologies have profoundly transformed academic research across all disciplines and McGill recognizes the importance and value of research data as a global asset,” says Martha Crago, Vice-Principal, Research and Innovation. “The SSHRC funding announced today will enable discovery and protect historical music resources and their future accessibility. My congratulations to Professor Fujinaga and to all the recipients of grants in support of humanities and social sciences research at McGill.”

An open source, inclusive and culturally sensitive music search engine

What represents music content makes the task of sorting and searching for it complicated. It can include scores in different notations, a collection of performing parts, an arrangement for a choir, a sound or video recording, a computer program–and the list goes on. Each of these categories may have different and multiple performers, recording engineers, and video producers. The LinkedMusic project has the potential to transform scholarship, creation, listening, and performance by enhancing access to this content while avoiding the expensive and unrealistic task of developing a new, monolithic metadata schema that, in turn, would require its adoption by hundreds of database providers.

For Fujinaga, the importance of this flexible strategy extends beyond the functional advantages.

“This open-source metasearch engine will improve our ability to answer fundamental questions about global music and its interaction with human creativity, society, culture, and history,” he says. “It will enable us to track the movement of different genres and traditions, for example K-pop, Carnatic music, or rock, to compare performers’ careers, and to document traditional and Indigenous music cultures and materials.”

Read the Government of Canada press release

Links:

Award recipients for Partnership Grants

Award recipients for Partnership Development Grants

Award recipients for Insight Grants

Award recipients for Aid to Scholarly Journals grants

______

 

Un financement de 10 millions de dollars pour la recherche en sciences humaines

De Rachmaninov à la K-pop, un moteur de recherche de métadonnées intégré et inclusif permettra aux chercheuses et chercheurs et aux musiciennes et musiciens de rechercher du contenu musical.

Toutes les bases de données et tous les moteurs de recherche que l’on peut utiliser pour trouver de l’information, de l’omniprésent Google aux systèmes de catalogue de bibliothèques, fonctionnent à partir de contenu textuel. Il est ainsi possible d’effectuer des recherches complexes en ligne et, pour les chercheuses et chercheurs, d’explorer en une fraction de seconde de nouvelles et importantes questions de recherche. Pourtant, bien que l’on puisse écouter de plus en plus de musique sur Internet, il demeure presque impossible pour les chercheuses et chercheurs et les musiciennes et musiciens d’effectuer des recherches de grande ampleur de métadonnées et de contenus musicaux. Il existe actuellement des centaines de bases de données de musique spécialisées en ligne, mais elles reposent sur des systèmes d’organisation différents. Effectuer une recherche dans chacune d’elles s’avère donc particulièrement laborieux, ce qui limite considérablement leur utilisation en recherche.

Le Pr Ichiro Fujinaga de l’École de musique Schulich de McGill espère bien résoudre ce problème, grâce à la subvention de partenariat de 2,5 millions de dollars que le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a octroyé à son projet LinkedMusic : Interlinking Music Resources for Enhanced Access (interrelier les ressources musicales pour en faciliter l’accès). En collaboration avec un consortium international de bibliothèques musicales et des organismes sans but lucratif hébergeant de grandes bases de données musicales, le Pr Fujinaga créera un moteur de recherche de métadonnées intégré appelé « SESEMMI ». Le projet prévoit également la création d’un musée d’instruments virtuel qui présentera, selon une formule participative, les images et les noms d’instruments utilisés à travers l’histoire, et ce, dans différentes langues.

Le financement a été annoncé aujourd’hui par l’honorable ’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie s’inscrit dans le cadre d’un investissement majeur réalisé par le CRSH par le biais de ses subventions de partenariat, subventions de développement de partenariat, subventions du programme Savoir et subventions d’aide aux revues savantes de 2021. L’Université McGill a également reçu deux subventions de développement de partenariat totalisant 399 636 dollars, 37 subventions du programme Savoir totalisant 6,9 millions de dollars et cinq subventions d’aide aux revues savantes totalisant 384 321 dollars.

Ce sont donc 10,1 millions de dollars que le CRSH investira dans la recherche en sciences humaines à McGill. Les subventions de développement de partenariat, les subventions du programme Savoir et les subventions d’aide aux revues savantes serviront à stimuler la recherche pluridisciplinaire – des études portant sur les déterminants des inégalités de représentation selon la couleur de la peau dans les médias à celles visant à garantir l’équité lors de l’apprentissage machine.

« Les nouvelles technologies numériques ont profondément transformé la recherche universitaire dans toutes les disciplines. L’Université McGill reconnaît l’importance des données de recherche et leur valeur en tant qu’actif mondial, déclare Martha Crago, vice-principale à la recherche et à l’innovation. Le financement du CRSH annoncé aujourd’hui permettra de découvrir et de protéger des ressources musicales historiques et d’en faciliter l’accès. Je tiens à féliciter le Pr Fujinaga et tous les bénéficiaires de subventions d’aide à la recherche en sciences humaines à McGill. »

Un moteur de recherche de musique libre, inclusif et culturellement adapté

La nature même des contenus musicaux rend tout processus de classification et de recherche compliqué. On parle ici entre autres d’ensembles de partitions écrites différemment, de collections de partitions, d’arrangements pour chœur, d’enregistrements sonores ou vidéos, de programmes informatiques… À chacune de ces catégories peut correspondre un grand nombre d’interprètes, de preneurs de son et de réalisateurs vidéo. Le projet LinkedMusic pourrait transformer le travail de recherche, la création, l’écoute et l’interprétation en améliorant l’accès au contenu musical sans qu’il faille passer par l’étape – coûteuse et irréaliste – consistant à élaborer un nouveau schéma de métadonnées monolithique qu’il faudrait ensuite faire adopter par des centaines de fournisseurs de bases de données.

Pour le Pr Fujinaga, cette stratégie flexible revêt une importance qui ne se limite pas à ses avantages fonctionnels. « Ce métamoteur de recherche libre nous permettra de mieux répondre à des questions fondamentales sur la musique mondiale et sur la façon dont elle influence la créativité humaine, la société, la culture et l’histoire, explique-t-il. Nous pourrons suivre l’évolution des différents genres et traditions (par exemple de la K-pop, de la musique carnatique ou du rock), comparer les carrières des interprètes et rassembler des données sur les cultures et les ressources musicales traditionnelles et autochtones. »

Liens :


Titulaires des subventions de partenariat

Titulaires des subventions de développement de partenariat

Titulaires des subventions Savoir

Titulaires des subventions d’aide aux revues savantes

Le gouvernement du Canada investit dans plus de 800 projets pour faire progresser la recherche en sciences humaines

 

 

guest

To encourage thoughtful and respectful conversations, comments appear with first and last names (no pseudonyms) and may be published in whole or in part, at the discretion of the Reporter. Please be constructive and respectful; all comments are moderated according to the Reporter’s guidelines. We reserve the right to close comments on individual stories. Please note that the University does not endorse the opinions expressed in comments.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments