Une vie au service des autres

L’homme d’affaires et philanthrope Arnold Steinberg est décédé subitement à l’âge de 82 ans. Tout au long de sa vie, l’ancien chancelier de l’Université McGill a été un défenseur infatigable de l’accès à une éducation et à des soins de santé de qualité. Retour sur le parcours remarquable d’un grand Montréalais.
H. Arnold Steinberg enjoying a quiet moment between Convocation ceremonies in spring 2014. When asked if he ever got bored presiding over dozens of Convocation ceremonies as Chancellor, Steinberg said "Every student I see coming across the platform, it’s a new life for that person. It’s a changed life for that person. I find that very exciting." / Photo: Owen Egan
Chancelier de l’Université McGill de 2009 à 2014, Arnold Steinberg a été un ami fidèle et donateur important de l’Université, du Centre universitaire de santé McGill et de plusieurs autres organisations montréalaises. / Photo: Owen Egan

La communauté montréalaise a perdu l’un de ses grands bienfaiteurs le 11 décembre dernier. L’homme d’affaires et philanthrope Arnold Steinberg, ancien chancelier de McGill, est décédé subitement à l’âge de 82 ans.

Au fil des décennies, Arnold Steinberg s’est engagé auprès de plusieurs organisations à titre de donateur, bénévole et membre de conseils d’administration, notamment auprès de l’Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Son premier don à McGill remonte d’ailleurs à 1954, année où il a obtenu son baccalauréat!

« Arnold Steinberg croyait passionnément au pouvoir transformateur de l’éducation. Il était également un défenseur infatigable de l’amélioration de la qualité des soins de santé, a déclaré la principale et vice-chancelière de McGill, Suzanne Fortier. Les Canadiens de tous les horizons ont grandement bénéficié de son dévouement et de sa vision. »

Au début des années 1970, alors membre de la haute direction de la chaîne de supermarchés Steinberg (il est le neveu du fondateur, Sam Steinberg), il a milité en faveur de l’ajout de vitamine D dans le lait vendu au Québec, combat audacieux mené aux côtés de l’Hôpital de Montréal pour enfants qui a permis d’éradiquer le rachitisme infantile au Québec.

En 2006, avec sa femme, Blema, M. Steinberg a contribué à la mise sur pied du Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg à la Faculté de médecine de McGill, premier centre de formation du genre au Canada. Plus tôt cette année, le couple a fait un don de 7,5 millions de dollars, qui a permis d’élargir le champ d’activité du Centre et d’agrandir ses locaux. Le couple Steinberg s’est engagé de maintes autres façons à McGill, notamment par la création de bourses de recherche postdoctorale en santé mondiale.

« Arnold Steinberg savait écouter; c’était un partenaire, un défenseur, un visionnaire et un vrai gentleman, a souligné Normand Rinfret, pdg du CUSM. Il estimait qu’un leader devait être désintéressé, et non égoïste. Autrement dit, selon lui, il fallait toujours tenir compte de l’ensemble de la situation avant de se préoccuper de ses objectifs personnels. Il était le désintéressement incarné. »

Arnold Steinberg avait été décoré de l’Ordre du Canada et de l’Ordre national du Québec.

Pour lire d’autres articles du numéro de decembre, cliquez ici.

 

Comments on “Une vie au service des autres”

  • Claude Picard

    Merci pour ce beau partage. Merci Monsieur Steinberg pour tout ce que vous avez accompli en faveur de l’éducation, de la santé, du savoir et combien d’autres bienfaits sociaux. Vous avez été et serez toujours une source inestimable d’inspiration.

Comments are closed.