Le bénévolat pour continuer d’apprendre les uns des autres

« Le bénévolat : on s’engage, on apprend, on donne et on retire toujours quelque chose ».

Yves Beauchamp, (vice-recteur administration et finance) siège à des conseils d’administration depuis pratiquement le début de sa carrière d’ingénieur et cela continue de faire partie de sa vie. Si on les additionne tous depuis le début jusqu’à maintenant on dépasse la vingtaine, et si on lui demande de définir le bénévolat, la réponse vient rapidement : « Le bénévolat : on s’engage, on apprend, on donne et on retire toujours quelque chose ».

Au fil des années, les engagements se sont multipliés, dans tous les domaines, au CA du CEGEP Ahunstic, à celui de l’hôpital Ste Justine, dans les grappes industrielles, les centres de recherches et d’excellence. La liste est longue. L’investissement en temps et en énergie est important, assister aux réunions, écouter, se préparer, bien définir les pistes et les solutions à prendre. Mais pour Yves Beauchamp, «Ça vaut le coup, il n’y a jamais de rencontres inutiles, jamais de réunions inutiles, il y a toujours un lien qu’on établit. »

Yves Beauchamp, (vice-recteur administration et finance)

Les expériences sont diverses mais avec toujours cet accent sur les échanges. Il y des points tournants, le Cosmodome de Laval par exemple, où la mission sociale est importante, faire la promotion de la science auprès d’un jeune public, pour Yves Beauchamp cela vaut la peine; il y a bien sûr des défis, il faut bien choisir les expositions tout en assurant la rentabilité de l’institution. Bref, une occasion d’apprendre sur des organisations très différentes les unes des autres, avec des missions différentes et apprendre aussi sur les différents types de gouvernance. « On en retire quelque chose, mais on donne également quelque chose. Et quand les gens apprécient ce que nous apportons, cela nous encourage à continuer. »

Un emploi du temps de plus en plus chargé a amené Yves Beauchamp à réduire le nombre de CA où il siégeait à titre de bénévole, il en reste trois, l’Académie canadienne du génie – à titre de trésorier, secrétaire, président désigné et président depuis 2014, un engagement qui vise à continuer à valoriser la profession d’ingénieur; InnoCentre –comme administrateur depuis 2013, pour soutenir les jeunes entreprises et l’innovation et le Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal Pointe-À-Callière , également comme administrateur et président du comité immobilier depuis 2010, un musée phare à Montréal. Ce sont des engagements qui durent et qui s’inscrivent dans le temps et qui fournissent des expériences très diverses.

Que dire à tous ceux et celles qui hésitent à faire du bénévolat?

Pour Yves Beauchamp, la réponse vient facilement, « Ça sert à établir des liens, il y aura toujours des occasions de rencontres, d’échanges qui vont nous enrichir au plan personnel. Il faut les saisir. On sort de notre quotidien, de notre travail habituel et cela permet d’avoir une vision beaucoup plus étendue sur ce qui se fait autour de nous, on accompagne les gens dans ces organisations et on est là pour aider, et on se rappelle que l’on fait partie de la société! »

guest

To encourage thoughtful and respectful conversations, comments appear with first and last names (no pseudonyms) and may be published in whole or in part, at the discretion of the Reporter. Please be constructive and respectful; all comments are moderated according to the Reporter’s guidelines. We reserve the right to close comments on individual stories. Please note that the University does not endorse the opinions expressed in comments.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments