Onze McGillois investis de l’Ordre du Canada

Cinéastes, avocats, médecins et même un ancien dragon de l’émission télévisuelle figurent parmi les onze membres de la communauté mcgilloise décorés de l’Ordre du Canada

Cinéastes, avocats, médecins et même un ancien dragon de l’émission télévisuelle figurent parmi les onze McGillois décorés de l’Ordre du Canada. Les lauréats ont été annoncés le 27 juin dernier par son Excellence la très honorable Julie Payette (B. Ing. 1986, D. Sc. 2003), gouverneure générale du Canada.

En tout, 83 nouvelles nominations ont été annoncées.

Depuis sa création, en 1967, près de 7 000 personnes de partout au pays ont été investies de l’Ordre, qui récompense des Canadiens qui se sont distingués dans leur domaine d’activité ou qui ont contribué à édifier un meilleur Canada. Sur la page Web de la gouverneure générale, on peut lire que l’Ordre « rend hommage aux personnes dont les services transforment notre société, dont les innovations stimulent notre imagination et dont la compassion unit nos collectivités ».

L’Ordre reconnaît les réalisations soutenues et comporte trois grades : Compagnon, Officier et Membre. Le grade de Compagnon souligne la prééminence sur la scène nationale ou les réalisations ou les services rendus à l’échelle internationale; celui d’Officier, les services ou les réalisations au niveau national; et celui de Membre, les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier. Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire.

Deux récipiendaires d’un doctorat honorifique de McGill ont été décorés de l’insigne de Compagnon de l’Ordre du Canada.

  • Robert Phelan Langlands, mathématicien canadien célèbre pour avoir créé le programme Langlands, qui permet de prédire des connexions inattendues entre différents contextes, a été honoré « pour sa contribution révolutionnaire au domaine des mathématiques, notamment à titre de fondateur du programme Langlands, qui a repoussé les limites et inspiré des mathématiciens à l’échelle mondiale ». L’Université McGill lui a décerné un doctorat honorifique ès sciences en 1991.
  • Alanis Obomsawin, chanteuse, artiste, conteuse et activiste abénaquise, et l’une des plus distinguées documentaristes canadiennes, a été promue au rang de Compagnon « pour son engagement durable, à titre de cinéaste de renom, envers la reconnaissance et la préservation de l’Histoire et de la culture autochtones ». L’Université McGill lui a décerné un doctorat honorifique ès lettres en 2017.

Trois membres de la communauté mcgilloise ont été décorés du titre d’Officier de l’Ordre du Canada.

  • Ric Esther Bienstock, réalisatrice de documentaires canadienne bien connue pour ses films d’enquête, a été récompensée « pour son engagement à faire la lumière sur les événements et les conflits mondiaux au moyen du cinéma, et pour sa capacité à perpétuer la tradition canadienne de production documentaire sur la scène internationale ». Elle a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université McGill en 1981.
  • Graham Fraser, journaliste renommé et commissaire aux langues officielles du Canada ayant exercé le plus long mandat de l’histoire (de 2006 à 2016), a été honoré « pour son leadership en tant que journaliste et universitaire et pour son apport au bilinguisme à titre de commissaire aux langues officielles du Canada ». Il a été chercheur invité à l’Institut d’études canadiennes de l’Université en 2018–2019.
  • James. A. O’Reilly, l’un des plus éminents experts juridiques en matière de revendications territoriales autochtones au Canada, a été récompensé « pour son apport en tant que juriste, pour son travail de promotion et de protection des droits et de l’autonomie gouvernementale des Autochtones et pour sa profonde influence sur la pratique du droit autochtone au Canada ». Il a obtenu un baccalauréat en droit civil de l’Université McGill en 1963.

Six McGillois ont été nommés Membres de l’Ordre du Canada.

  • Renaldo Battista, expert en évaluation de la technologie de la santé, services de santé et épidémiologie clinique, a été investi de l’Ordre « pour son rôle central dans la revitalisation de la santé publique aux échelles provinciale et nationale ». Le Dr Battista était professeur aux départements d’épidémiologie et de biostatistique, et de médecin à l’Université McGill de 1982 à 2003.
  • Joseph Raymond Buncic, neuro-ophtalmologiste clinicien, a été honoré « pour son travail de pionnier dans le domaine de la neuro-ophtalmologie pédiatrique, notamment comme mentor de multiples générations de spécialistes des yeux des enfants ». Il a obtenu son diplôme de doctorat en médecine et maîtrise en chirurgie (M.D., C.M.) de l’Université McGill en 1965.
  • Robert L. Carroll, paléontologue des vertébrés spécialisé dans les amphibiens et les reptiles du Paléozoïque et du Mésozoïque, a été récompensé « pour son leadership dans le milieu universitaire et sa contribution à sa discipline qui font de lui l’un des plus grands paléontologues des vertébrés au Canada ». Il a été nommé conservateur en paléontologie des vertébrés au Musée Redpath en 1964, puis a été titulaire de la Chaire Strathcona de zoologie en 1987. Il a été directeur du Musée Redpath de 1985 à 1991.
  • Mitch Garber, entrepreneur et philanthrope, a amorcé sa carrière à titre de commentateur sportif à la radio. Il est un ancien dragon de l’émission de télévision ainsi que le président du conseil d’administration de l’agence fédérale canadienne Investir au Canada et du Cirque du Soleil. Il a été honoré « pour son apport en tant qu’entrepreneur innovateur et pour sa gouvernance active et son action philanthropique dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de la culture ». M. Garber a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université McGill en 1986.
  • L’honorable Joseph Robert Nuss, ex-juge à la Cour d’appel du Québec et antérieurement avocat spécialisé en litige ayant œuvré dans divers domaines du droit, devant la Cour suprême du Canada, la Cour fédérale, l’ensemble des cours du Québec ainsi que devant des tribunaux administratifs, a été récompensé « pour son engagement de toute une vie envers la justice, et pour son soutien à l’égard de la communauté juive de Montréal ». Il est diplômé de l’Université McGilll, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en 1955 et un baccalauréat en droit civil en 1958.
  • Hanna Maria Pappius, pionnière de la neurochimie ayant œuvré à l’Institut neurologique de Montréal durant plus de cinquante ans, spécialisée dans l’œdème cérébral et l’effet des lésions cérébrales sur les mécanismes des récepteurs et des neurotransmetteurs, a été honorée « pour l’ensemble de sa contribution à la neurochimie à titre de chercheuse et de professeure à l’Institut neurologique de Montréal ». Elle et professeure émérite à l’Université McGill et neurochimiste à la retraite à l’Institut neurologique de Montréal, où elle a travaillé durant plus de cinquante ans.

Add a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *