McGill rallie le Pacte mondial universitaire

Ce groupe réunit des universités de partout dans le monde qui veulent atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU

L’Université McGill rallie le Pacte mondial universitaire à titre de membre fondateur. Le Pacte, qui reçoit le soutien de la Fondation Rockefeller, se présente comme « une plateforme collaborative internationale réunissant des universités et des associations d’enseignement supérieur ayant à cœur de travailler avec les Nations Unies et d’autres intervenants à la création d’un futur plus durable pour tous ». McGill et l’Université de Waterloo sont les seuls membres canadiens.

La création du Pacte a été annoncée le dimanche 22 septembre, lors d’une réception à New York. Étaient présents Ban Ki-moon, ancien secrétaire général de l’ONU, et plusieurs leaders du monde de l’enseignement supérieur, dont la principale Fortier. Le Pacte vise l’atteinte des objectifs de développement durable de l’ONU. Adoptés à l’unanimité par les dirigeants mondiaux en septembre 2015, ces objectifs sont issus d’un accord sur les dossiers les plus urgents et sur les cibles à atteindre d’ici 2030.

« C’est un privilège pour l’Université McGill de rallier le Pacte, souligne la principale Fortier. La durabilité est une priorité pour nous, ce qui se traduit autant par les connaissances que nous créons et partageons dans le cadre de notre mission académique que par la façon dont nous menons nos activités quotidiennes. À l’instar de nos pairs, nous avons le devoir d’orienter les efforts de durabilité, et le Pacte mondial universitaire nous aidera à y arriver. »

Le Pacte mondial universitaire a six objectifs :

  • Sensibiliser les étudiants aux défis les plus urgents de notre époque, tels que décrits dans les objectifs de développement durable de l’ONU, et leur donner envie de devenir des agents de changement et de trouver des solutions.
  • Développer les compétences de leadership dont les étudiants ont besoin pour collaborer efficacement à la création d’un futur durable, au-delà des frontières culturelles, nationales, disciplinaires et sectorielles.
  • Développer de nouvelles approches du développement durable par la recherche, le partage du savoir et l’innovation en collaboration avec des organismes locaux et internationaux.
  • De concert avec des intervenants des secteurs privé et public, diriger, orienter et appuyer les initiatives locales, nationales et internationales associées aux objectifs de développement durable.
  • Prendre conscience de l’incidence des activités de chaque membre sur les enjeux importants du développement durable, agir de manière responsable à la lumière de ceux-ci et adopter une conduite exemplaire.
  • Communiquer publiquement les progrès du groupe et assumer la responsabilité des résultats.

Les établissements membres du Pacte travailleront ensemble et en partenariat avec l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche, le Réseau des solutions pour le développement durable et d’autres organismes de l’ONU.

Add a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *