Addressing systemic racism / Agir contre le racisme systémique

"McGill will take concrete measures aimed at increasing the representation of, and support for, Black students, faculty, and staff at our University," says Principal Suzanne Fortier

Principal Suzanne Fortier has issued the following statement to the McGill community.

Dear members of the McGill community,

Following my Statement on injustice and racism, issued on 2 June 2020, I have heard from many of you. Thank you to everyone who has taken the time to write. I am truly grateful for your engagement with McGill’s responsibility to take a stand against discrimination in all its forms, notably, anti-Black racism.

In your communications, many of you have asked: What has McGill done, and what will McGill do to confront systemic racism? This question is important. My goal here is to respond to our community by sharing relevant information.

This past spring, our Senate and Board of Governors endorsed the University’s first Strategic Equity, Diversity and Inclusion (EDI) Plan, which includes a clear commitment to:

  • enhance outreach to and support for Black students;
  • work toward more effective recruitment, hiring, and retention of faculty from the most underrepresented groups (i.e., persons who are Indigenous, Black, and/or living with a disability); and
  • conduct critical research into the University’s ties to slavery and colonialism.

The Plan incorporates accountability measures with a view to achieving concrete and meaningful change.

These are important steps. We are working hard and making progress to identify and correct for inequities. Because of these efforts, it can be difficult for us to acknowledge and accept that systemic discrimination, including systemic racism, persists. Yet it does across many institutions, including our own.

We need to acknowledge and address this reality with deep humility and humanity, and establish a path forward that leads to real and sustainable change.

To that end, we have a shared responsibility for action. While the discrimination most prevalent today may be systemic in nature, this does not detract from the role that we all have to build our individual and collective capacities to understand and counter individual and systemic racism where it exists.

McGill will take concrete measures aimed at increasing the representation of, and support for, Black students, faculty, and staff at our University. These measures will be informed by the findings and recommendations set out in various reports that demonstrate how our students and staff – both academic and administrative – experience discrimination on our campuses. These reports include:

Before finalizing precise measures, the University’s senior leadership team and I will take time to consult and listen attentively to Black students, faculty, and staff. These colleagues and students have been working for years to identify and challenge anti-Black racism at our University. This must be acknowledged with appreciation and a recognition that the work going forward must be taken up by all of us.

We are all called to look inward and reflect on the steps we can each take – big and small – to build a university community that rejects discrimination in all its forms, and that instantiates, through all of its decisions and actions, the principles of equity and inclusiveness that lie at the heart of McGill’s mission. I commit to respond to this call to the very best of my ability and ask you to do the same.

 

Sincerely,

Suzanne Fortier

Principal and Vice-Chancellor
McCall MacBain Professor

_______________________________________

 

Chers membres de la communauté mcgilloise,

Mon message sur l’injustice et le racisme, publié le 2 juin dernier, a suscité des échos de bon nombre d’entre vous. Je remercie tous ceux et celles qui ont pris le temps de m’écrire. Je constate l’importance que vous accordez à la dénonciation de la discrimination sous toutes ses formes, notamment du racisme anti-noir, et je vois que cette responsabilité de l’Université McGill vous tient à coeur.

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé ce que l’Université avait fait et entendait faire pour contrer le racisme systémique. C’est une question importante. En guise de réponse, je souhaite partager avec notre communauté l’information qui suit.

Le printemps dernier, le Sénat et le Conseil des gouverneurs ont entériné le tout premier Plan stratégique en matière d’équité, de diversité et d’inclusion de l’Université, qui renferme des engagements clairs, à savoir :

  • tisser des liens plus étroits avec les étudiants noirs et mieux les épauler;
  • travailler à l’adoption de pratiques plus efficaces pour le recrutement, l’embauche et la fidélisation des professeurs provenant de groupes particulièrement sous-représentés (Autochtones, personnes noires et personnes vivant avec un handicap); et
  • mener des travaux de recherche essentiels sur les liens de l’Université avec l’esclavage et le colonialisme.

Les mécanismes de reddition de compte prévus dans le Plan sont porteurs de changements véritables et concrets.

Ce sont là des engagements importants. Nous mettons tout en œuvre pour cerner et corriger les inégalités, et faisons des progrès à ce chapitre. Dans ce contexte, il peut être difficile de reconnaître et d’accepter que la discrimination systémique, y compris le racisme systémique, persiste. C’est pourtant bel et bien le cas dans de nombreuses institutions, et la nôtre ne fait pas exception. 

Il faut prendre acte de cette réalité et y remédier par des mesures empreintes d’une profonde humilité et d’humanité, de nature à amener un changement réel et durable.

Nous nous devons, tous et toutes, d’agir en ce sens. La discrimination « systémique » est sans doute la plus évidente, mais il reste que nous tous, individuellement et collectivement, devons nous faire un devoir de comprendre et de contrer le racisme individuel et systémique là où il existe.

L’Université McGill prendra des mesures concrètes dans le but d’accroître la représentation des étudiants, professeurs et employés noirs au sein de sa communauté, d’une part, et de mieux soutenir ces personnes, d’autre part. Nous serons guidés dans cette démarche par les constats et les recommandations de divers rapports sur la discrimination que vivent nos étudiants et nos employés – tant chez les enseignants que chez le personnel administratif – sur nos campus, notamment :

Avant de déterminer précisément les mesures à prendre, la haute direction de l’Université et moi-même prendrons le temps de consulter nos étudiants, professeurs et employés noirs, et les écouterons attentivement. Depuis des années, ces collègues et étudiants font preuve de vigilance dans le but de contrer le racisme anti-noir dans notre université. Nous devons leur témoigner notre gratitude et agir avec la même diligence.

Nous avons tous un examen de conscience à faire et nous devons tous nous demander quels sont les gestes, si petits soient-ils, que nous pouvons poser pour vivre dans une communauté universitaire qui rejette la discrimination sous toutes ses formes et est fidèle – comme en témoigne chacune de ses décisions et de ses actions – aux principes d’équité et d’ouverture au cœur de la mission de l’Université McGill. Je m’engage à faire tout ce que je peux pour être à la hauteur de cet appel et je vous demande d’en faire autant.

 

Cordialement,

Suzanne Fortier

Principale et vice-chancelière
Professeure McCall MacBain

Add a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *