Une semaine, une lecture : un été littéraire avec le French side!

Les acteurs et les actrices de la francophonie mcgilloise vous proposent un florilège de lectures à glisser dans votre valise, votre sac de piscine ou votre panier

L’été sonne souvent l’heure du temps pour soi et de la détente où l’on aime se relaxer avec un bon livre. Les acteurs et les actrices de la francophonie mcgilloise vous proposent un florilège de lectures à glisser dans votre valise, votre sac de piscine ou votre panier.

Qu’elles soient classiques ou contemporaines, ordinaires ou hors du commun, ces histoires vous feront voyager de l’autre côté de la rue, du fleuve, de la province, ou même, au-delà des mers et des continents. Le French side part avec vous en vacances et vous offre une œuvre par semaine afin de faire de votre été un voyage dépaysant, que vous restiez à Montréal ou que vous partiez à la croisée des chemins. Et pour les lecteurs véloces ou assidus, nous avons tout prévu! C’est plus d’une dizaine de titres qui vous attendent.

Bonnes lectures!

Mondo et autres histoires – J.M.G. Le Clézio

Un grand classique de la littérature française qui ne cessera de vous faire voyager. Ce recueil de nouvelles met en scène des enfants attachants, spirituels et bienveillants, à l’image de Mondo, un jeune garçon libre comme l’air, apportant du bonheur dans la vie de ceux et celles qui croisent sa route. Son incessant « adoptez-moi » vous rappellera surement une lecture touchante de votre enfance.

Julie Bramond – Chargée des relations publiques – Vivre McGill en français

 

Pyongyang – Guy Delisle

D’origine québécoise, Guy Delisle est un bédéiste qui a eu la chance d’explorer des régions du monde souvent moins connues des touristes. Pendant que sa femme était en mission avec Médecins sans frontières, il a documenté son quotidien, ses relations avec les habitants et sa compréhension de la situation politique locale. Ses récits de voyages autobiographiques sont à la fois drôles, touchants et instructifs. Je vous recommande en particulier Pyongyang.

Dominique Lemay – Webmaitresse – Vivre McGill en français.

 

Les jardins de lumière  Amin Maalouf

À une époque où l’on observe une recrudescence effrayante des nationalismes et des extrémismes de tout bord, Les jardins de lumière d’Amine Maalouf encensera votre été de lumière et de tolérance. Ce roman de fiction historisé vous plongera dans l’Empire Perse du IIIe siècle après Jésus-Christ. Vous découvrirez le « manichéisme », une philosophie humaniste qui vise à concilier les religions de son temps. N’est-ce pas là un thème d’actualité?

Farida Mobarek-Hadid – Coordonnatrice TEF-TEFAQ.

 

 

 

 

Ru – Kim Thuy

Un petit trésor littéraire sur « l’ici et l’ailleurs », à lire ou à relire! Un roman qui se glisse aisément dans un sac de voyage et qui se dévore en moins de deux tellement sa prose est fluide et envoutante. C’est le récit d’une refugiée vietnamienne, une boat people. C’est Saigon et Granby qui s’entrecroisent.

Manon Gadbois – Coordonnatrice de programmes en FLS à l’École d’éducation permanente.
Responsable de la promotion du français à McGill (bureau des communications)

 

L’armée furieuse – Fred Vargas

Lecture de vacances déculpabilisante… Tous les Vargas réinterprètent un mythe, une légende ou une anecdote historique, dépoussiérés par celle qui est à la fois romancière, archéologue et médiéviste.  À l’honneur dans l’Armée furieuse : la légende médiévale de la Mesnie Hellequin, chevauchée fantastique que l’on connaît au Québec sous le nom de Chasse-Galerie…

Isabelle Arseneau – Professeure au département des littératures de langue française, de traduction et de création. Directrice des études de 1er cycle

 

 

Azami : l’ombre du chardon – Aki Shimazaki

Aki Shimazaki est mon écrivaine québécoise (d’origine japonaise) coup de cœur. Elle a publié son premier cycle dans les années 2000. Son troisième s’appelle L’ombre du chardon (Azami, Hôzuki, Suisen, Fuki-no-tô, Maïmaï). Ses écrits sont un voyage à travers le Japon, les relations femmes hommes, entre modernité et hasard de vie. C’est à 40 ans seulement qu’elle a appris le français et commencé à écrire des romans.

Sonia Boury – Chargée de cours en FLS à l’École d’éducation permanente.

 

Querelle de Roberval : fiction syndicale – Kevin Lambert

Je vous suggère un jeune auteur gai québécois pour fêter la fierté Montréal 2019.  Ce roman est attachant, complexe et parfois bouleversant. Lambert aborde les thèmes du patriarcat, du néocapitalisme, de l’homophobie et du déclin des régions à travers une histoire de crise syndicale à Roberval.

Michael David Miller – Bibliothécaire de liaison en littératures de langue française, bibliothèque des sciences humaines et sociales

 

La vie devant soi – Romain Gary

Si vous n’aviez le temps de lire qu’un seul livre en français, vous devriez vous jeter sur le plus beau, le plus touchant mais aussi drôle roman qui a paru en septembre 1975 en France et qui a reçu, quelques semaines plus tard, le plus prestigieux prix littéraire français, le prix Goncourt. Ne tardez donc plus, courez à la bibliothèque ou dans une librairie et procurez-vous ce livre.

Marguerite Kumor-Wysocka – Chargée de cours en FLS à l’École d’éducation permanente

 

L’étranger – Albert Camus

Ce livre se caractérise d’abord par son accessibilité, car il est rédigé dans un style sobre, presque aride tant les phrases sont courtes et les mots sont simples. Pourtant, cet ouvrage révèle une profonde réflexion sur la nature humaine, la société des hommes, ses codes, ses jugements, la liberté, le poids du destin, la vie… et la mort.

On ressort de cette lecture complètement transformé, touché par le génie de Camus.

Isabelle Aubouy – Coordonnatrice adjointe du programme de français écrit en ligne à l’École d’éducation permanente

 

Le naufrage des civilisations – Amin Maalouf

Un thème plus que jamais d’actualité avec ce qui se passe ces dernières années dans nos sociétés. Je n’ai vraiment pas besoin de présenter Amin Maalouf. Personnellement, je le considère comme un auteur visionnaire; ces écrits ont cette extraordinaire particularité de nous transporter dans le futur (avant l’heure).

En lisant Amin Maalouf, vous avez ce sentiment de « privilégié » et l’imminence des événements prédits qu’il nous confie sont accompagnés d’un très fort sentiment de RESPONSABILITÉ…

Achour Siad – Chargé de cours en FLS à l’École d’éducation permanente

 

Taqawan – Éric Plamondon

Un livre autant polar que roman historique et politique. Il évoque les événements du 11 juin 1981 (le raid de 300 policiers de la Sûreté du Québec sur la réserve de Restigouche, en Gaspésie, pour empêcher la pêche au saumon).  On peut le lire d’un trait autant il est bien segmenté, chapitre court, lecture fluide et touchante, images de la nature, légendes indiennes et informations sur la pêche et la vie des saumons (Taqawan en langue mi’gmaq). On ressort instruit et empathique. J’ai adoré!

Dolly Abi Mansour – Coordonnatrice adjointe du programme French@Work à l’École d’éducation permanente

 

 

 

Le Misanthrope – Molière

J’ai découvert Molière quand j’avais 15 ans. J’ai monté l’Avare, le Médecin malgré lui, George Dandin et Scapin. Cet été, je vais relire le Misanthrope, probablement à haute voix, pour la beauté du vers, pour la liberté de penser, pour le revirement, pour la justesse d’action du praticien de la scène qu’était d’abord Molière. Si vous voulez un avant-goût, voyez le film Molière à bicyclette avec Fabrice Luchini.

Jean Dumont – Chargé de cours en FLS à l’École d’éducation permanente

 

 

 

 

Source photos : https://www.babelio.com/  pour les maisons d’édition Folio, Livre de poche, Grasset, Flammarion, l’Association, Liana Levi et Héliotrope.

Add a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *